Accueil > L’oulipienne de l’année > Retour de Babel

Retour de Babel

Passer une frontière est toujours quelque chose d’un peu émouvant : une limite imaginaire, matérialisée par une barrière de bois [...] suffit pour tout changer, et jusqu’au paysage même : c’est le même air, c’est la même terre, mais la route n’est plus tout à fait la même, la graphie des panneaux routiers change, les boulangeries ne ressemblent plus tout à fait à ce que nous appelions, un instant avant, boulangerie, les pains n’ont plus la même forme [...].

Georges Perec, Espèces d’espaces, éd. Galilée
Ce texte a donné lieu à 169 variations… envoyez-nous la vôtre !