Accueil L’oulipienne de l’année Mâchicoulis et Chocoprinces
L’affaire Mélois

Page précédente Page suivante

Pourquoi tant de haine ?

Le coup est bien connu de tous les prestidigitateurs : détourner l’attention du spectateur en l’attirant vers un objet secondaire…

Dans le cas de l’affaire Mélois, par exemple, pour ma part, je ne me suis pas laissé abuser, comme beaucoup, par les indications manuscrites farfelues de la maigre pièce à conviction en notre possession : « pistolets flèches, avion, etc. ». Libre à certains d’y trouver une source d’inspiration mais dans le cadre d’une enquête policière, on n’est pas là pour faire de la littérature. A l’évidence, cela conduisait vers une fausse piste.

Un des jeunes stagiaires, tout fier de lui, s’est ingénié à traduire tous les mots « browning javelots, zinc, … » afin d’en faire un… pentagramme ou un truc comme ça, c’est-à-dire un machin où il y a toutes les lettres, en prétendant qu’il fallait peut-être chercher dans cette direction ! J’ai des doutes sur ce qu’on leur apprend dans ces écoles supérieures d’oulipolice.

Avec mes années d’expérience, j’ai tout de suite vu l’aveu en clair qui indiquait le nom de la victime ou du tueur : « n par un bras », c’était écrit, il suffisait de lire. Il ne restait plus qu’à deviner les quelques lettres qui précédaient et le tour était joué. Gros titres dans la presse, félicitations des supérieurs, une affaire bouclée en un rien de temps.

J’ai donc lancé toute mon équipe dans la recherche de la clé de l’énigme mais dès le début j’ai bien senti plusieurs réticences chez certains de mes collaborateurs, découragés avant d’avoir commencé : « Chef, le site motsavec.com prétend qu’“on dénombre 6.918 mots finissant par n, en français officiel” ; si on doit tous les passer, on n’aura pas fini à Noël ! » Et un autre de surenchérir : « Tu es encore bien loin du compte ; je viens de jeter un œil sur le dictionnaire électronique des mots croisés et tu sais ce qu’ils disent ? Accroche-toi ! “La terminaison n est très fréquente et il existe énormément de mots finissant en n. Il y en a 42434” ».

Bon, j’abrège et je ne vais pas vous faire perdre votre temps car la vérité, figurez-vous qu’on ne la connaîtra jamais. Quelques jours après, une recommandation officielle est tombée d’en haut, de très haut, comme quoi nous avions totalement négligé l’autre indication du papier qui stipulait sans ambiguïté : « annuler ». Bref, il convenait de classer l’affaire sans suite.

Je ne voudrais pas passer pour complotiste mais par quelle lettre se termine le nom du président ?