Accueil L’oulipien de l’année Il se penche il voudrait attraper sa valise
Ah pauvre valise

Page précédente

Ah pauvre valise
Qu’escroc, bâtardise et mite
Ont réduite en pièces !

Bâtardise est aux escrocs,
Boue, à valises, nécros.

Loin de ma bicoque
Valise, vair et velcros
Me sont bâtardise.

Pour l’escroc valise est mythe ;
Bicoque, écu pour l’ermite.

Le vair et l’écu,
Par quelque escroc chattemite,
Sont faits bâtardise.

Valise ? écus par raccroc.
Au vair mite fait accrocs.

Mite et boue, hors la
Bicoque aux calmes sacraux,
Guettent la valise.

Dans sa boue escroc, termite,
ronge écus, mite adamite.

Triste bâtardise
Qui bicoque, pour l’écu,
Abandonne aux mites !

Plus d’écus. Vair tombe au cul.
Boue a valise vaincu.

Bâtardise peut,
Sans un écu, sans bicoque,
Ramper dans la boue.

Ô bicoque au pays vert,
Sans escroc, mite ni vair !

Bicoque où ni boue
Des escrocs n’entre à couvert,
Ni vair : d’humbles loques.

Bâtardise, vair n’invoque,
Que mite et boue au soir croquent.


Plan en blocs sur les mots de l’ensemble valise escroc bâtardise mite boue bicoque écu vair dans le sonnet de Queneau. Les 14 blocs sont :

valise escroc bâtardise mite
valise escroc bâtardise boue
valise bâtardise bicoque vair
valise escroc bicoque écu

escroc bâtardise écu vair
valise mite écu vair
valise mite boue bicoque
escroc mite boue écu

bâtardise mite bicoque écu
valise boue écu vair
bâtardise boue bicoque écu

escroc mite bicoque vair
escroc boue bicoque vair
bâtardise mite boue vair