Accueil Les oulipiens de l’année Cité récitée
allep ap u !assap al no ‘ueuue

Page précédente Page suivante
(ale!puow aunp Z00Z - ha!lla+ al .H - asodxa,p shed)
 
.l!nap ne auaw snou au anua6u! asou6
el s!ew su!assap sap nwa snld al suoss!qns snou –
.xnah sal ass!ld l! .s!nolqa
sawwos snou : ap!n6 ne apuewap aun suouaw snou
.uo!ss!wnosu! !u al!q sues ‘suas
awaw al suap alaw h,s ueuue,p u!ewny,l ‘alqe!pua ua!q
!ssne s!ew .xnau6!es no xnalnoy su!ow np sun-sanblanb
‚apess!ledel asuaww! aasoddo,p no ‘xnop no s!e6
su!assap sas ap sun-sanblanb .uo!ss!we uos ap aauue,l
anb sasso6 sas ap assew el ‘!we uos ap no a!we
uos ap ua!l al ‘!oldwa alq!ssod uos ua!q !ssne
au6!sap u!assap al .awwoy,p auuop es alla!u allep el
.u!l ap a6e6eq un,p aa6olap snos ap allep aun eale,l
e au6!sap aanne,l suep sue x!p e !nb awow al ‚!ew ap
a!nld aun,p u!ewapual ne ‘ueuue ua .au!w!la,s ueuue
‘a6eheleq ap assed as aloa,l !s anb a!lqnd salqes sap
shl np lanuew al .!enb np a6eu!peq al ass!yeqa,nb
‘sed assed au ‘apasqo s!ll!noze6 uos .sllnd
sal aq!qw! ‘assed !nb u!n6ues uallod n6!e un auawe l!
.nea,p no alqes ap sawse!w sap assnod aassnod
ua su!ow np aua6hxo,l .sauua!loa sap shed ‘ueuue,p
seq al suep auawe snou uela,p sop e apeleq ap!los aun

Pour lire ce texte écrit le 3 As 134 E.P., en l’honneur du "Couronnement de Lord Patchogue, miroitier", faites le poirier ou retournez votre écran.

Et pour ceux qui ne pratiquent pas le yoga :

"annan, ou le dessein de dalle"

une solide balade a dos d’elan nous amene dans le bas
d’annan, pays des eoliennes. l’oxygene du moins en
poussee pousse des miasmes de sable et d’eau.
il amene un aigu pollen sanguin qui passe, imbibe les
pulls. son gazouillis obsede, ne passe pas,
qu’ebahisse le badinage du quai. le manuel du lys
des sables publie que si l’eole se passe de balayage,
annan s’elimine. en annan, au lendemain d’une pluie
de mai, le mome qui a dix ans dans l’annee designe a
l’alea une dalle de sous delogee d’un bagage de linon.
la dalle nielle sa donne d’homme. le dessein designe
aussi bien son possible emploi, le lien de son
amie ou de son ami, la masse de ses gosses que
l’annee de son amission. quelques-uns de ses desseins
gais ou doux, ou d’opposee immense lapalissade,
quelques-uns du moins houleux ou saigneux. mais aussi
bien endiable, l’humain d’annan s’y mele dans le meme
sens, sans bile ni insoumission.
nous menons une demande au guide : nous sommes
eblouis. il plisse les yeux.

— nous subissons le plus emu des desseins mais la
gnose ingenue ne nous mene au deuil.

(pays d’expose - H. le +elliey - Z00Z dune mondiale)