Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Villanelle

Page précédente Page suivante
Le granit compact est lisse.
Sans fissure que barrer
Quand l’air vibre et que tout glisse ?
 
Pas de trou d’œil qu’on esquisse
D’arête à bien échancrer.
Le granit compact est lisse.
 
Il bombe un torse d’actrice
Nommé bouclier cambré
Quand l’air vibre et que tout glisse
 
Ou la voie Shield que l’on visse
En titre anglais avéré
du granit compact et lisse.
 
Sans aspérité complice
Sans corde pour le progrès
Quand l’air vibre et que tout glisse
 
Le crochet goutte d’eau hisse
Seul le brave pour leurrer
Le granit compact et lisse.
 
L’ultime arme élévatrice,
L’unique moyen secret
Quand l’air vibre et que tout glisse,
 
La réserve salvatrice
C’est ce crochet à ferrer
Le granit compact et lisse
 
Prenez-en, pour l’exercice,
Un pointu, simple, acéré
(Que l’air vibre ou que tout glisse )
 
Posez-le sur une abscisse
Saillant d’un millimètre et
Le granit compact et lisse
 
Se conduit en supportrice
Échelle avec trois tirets
Quand l’air vibre et que tout glisse
 
Car votre main bienfaitrice
L’avait à lui ceinturé.
O, granit compact et lisse !
 
Avant de poser sans vice
Un premier pied, Respirez :
Que l’air vibre ou que tout glisse !
 
Pesez en force motrice
Sur la marche inférieure et
Le granit compact et lisse
 
Vous attend avec malice
Si la margelle en un trait
Quand l’air vibre et que tout glisse . . .
 
Se débine ! Sans caprice
Par le poids il s’est ancré
Au granit compact et lisse
 
Cet hameçon non factice
Que vous avez assuré
Quand l’air vibre et que tout glisse
 
Par la lenteur directrice
Par vos gestes mesurés
Le granit compact et lisse
 
S’avoue presque par délice
Vaincu lorsqu’à votre arrêt
L’air vibre quand il vous glisse :
 
« Regardez le précipice
Sous l’échelon libéré,
Le granit compact est lisse
Quand l’air vibre et que tout glisse . . . »
 
L’amirol, Rolland Pauzin – 29 septembre 2010