Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
SOS au bistrot

Page précédente Page suivante

je vois le bistrot plutôt brumeux tel un smog
son jour sa glauque clarté crève nos yeux sombres
il nous fend l’esprit chacun rampe dans cette ombre
là l’un vers l’autre chantant l’aria de nos grogs

ce que nos lèvres sèches lampent pour nous c’est
sur tes yeux jolis bruissant ici le flot large
de la mer mirant chaque désir je ne sais
quand le jour file cassé brisé sur les marges

l’un s’en va soudain laissant juste sur le zinc
trois sous nets zéro pourboire hélas pour vous même
nous dit le serveur alors voulez-vous des drinks

oh pour nous cette boisson suffit que tu sèmes
de tes yeux ondins troublant ivres le beau cours
de la mer possible ample naufrage où l’on court

— 

Voir l’article sosnet qui détaille cette nouvelle forme.

Contrainte supplémentaire ici, les rimes sont systématiquement fautives au sens classique, puisque les mots associés sont l’un au singulier, l’autre au pluriel.