Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Nella notte

Page précédente Page suivante

Mille gerbes d’étincelles
Naissent du feu cette nuit ;
J’aimerais qu’il t’ensorcelle,

Telle cette villanelle.
C’est ce que le feu produit :
Mille gerbes d’étincelles.

Un miroitement constelle
Le ciel. Bel astre qui luit ;
J’aimerais qu’il t’ensorcelle.

On la croyait éternelle.
Ce soir, étoile qui fuit :
Mille gerbes d’étincelles.

Sur nos têtes mille ocelles,
Scintillant panier de fruits :
J’aimerais qu’il t’ensorcelle.

Les vacances nous appellent
Le feu chasse les ennuis.
J’aimerais qu’il t’ensorcelle,
Mille gerbes d’étincelles.