Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Livres froncés

Page précédente Page suivante

N’allez surtout pas mettre en doute, lecteur, et qu’au contraire soit une bonne fois affirmée, l’existence, en suspension sous forme de menus fragments (mots, groupes de mots, phrases entières dans certains cas) dans les bibliothèques de la littérature universelle — inexplicablement dérobés par les plagiaires qui en fait remplissent le monde — pris dans une surabondance de vain remplissage, de matière imprimée, des livres futurs que je n’ai pas écrits par incapacité provisoire à les y rechercher opiniâtrement, à les isoler, à les assembler au cours d’une longue traque.

Marcel B(éna+ou), Pourquoi nul livre écrit n’est mien, Textes du X²e siècle, H’ette 2×17×59.

Factorisation : le lecteur, les fragments, la littérature, les plagiaires, les livres futurs, le narrateur n’apparaissent qu’une seule fois — ou rappelés par un pronom parfois un peu complexe à déchiffrer — dans la version ainsi obtenue.

Les amateurs de mathématiques apprécieront la numération byzantine, rencontre d’influences orientales et romaines, où l’on écrit 2014 sous la forme M²XI⁴.