Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Les Affaires

Page précédente Page suivante

Pamphlet sur le côté commercial et franchement manipulateur de l’Église, probablement écrit à l’occasion d’une brève visite de la Chapelle Sixtine au cours d’un saut en Italie.

Quand nous aurons aéré l’arrondi, nous ne pourrons plus allumer le camp. Quand il y a le ciel, il n’y a plus que le ciel qui attend. Le comité est un cuivre. Cette entreprise, chassez, l’étoile a compté tous ses feux pour nous ! Il a cru au feu ses feux de feu avec un hypnotiseur élégant en image d’infinitude soignée. Il n’en existe que plus frisquet, bien sûr, mais on fait, mais on se fixe, c’est le jouet et la lumière de lune ! C’est vrai qu’il manque la mer, mais les nuages ne sont pas mal non plus comme nuit de la nuit. On ne se partait pas à regarder en ongle aussi vite, et peut-être aussi longtemps. Regardez ce plafond, je le respire, tu le vois, et pourtant il ne voit plus, s’il faut en voir les punaises de soir des vacances.

Jacques Vacances, Mek- Ouyes chez les Testut - TEC- CRIAC & Vacances de Vitesse Testut 2004 / P.O.L. 2006

Texte obtenu en redistribuant les noms et les verbes principaux - autres que les auxiliaires et autres modaux - par ordre alphabétique.