Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
La nuit en bref

Page précédente Page suivante

– La nuit... Si on fait un feu, on ne peut plus voir la nuit. S’il y a un feu, il n’y a plus que le feu, c’est tout. Le feu est un ogre. Ce soir, vois, le ciel a fait fuir sa nuée pour nous ! Il a fixé en haut plus d’un clou doré, avec une lune chic au bout bien rond limé avec soin. Il ne fait pas plus doux pour ça, bien sûr, mais on hume l’air, mais on s’aère, c’est l’été et le camp pour l’été ! C’est vrai qu’il n’y a pas la mer, mais le ciel n’est pas mal non plus pour voir au loin, sans fin. On fera le pont, on le sait, mais il est là si vite, et peut-être bien plus long. Il y a une nova, je la vois, tu la vois, mais en fait elle n’est plus là, c’est en lien avec le « c » de « E = mc² » à ce qu’on dit.

Tous les mots font au plus 4 de long.