Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
La nuit dans M60-UCD1

Page précédente Page suivante

C’est quelque part dans l’amas de la Vierge. Malgré sa petite taille, M60-UCD1 totalise quelque 200 millions de fois la masse du Soleil et s’avère 15 000 fois plus dense que la région galactique dans laquelle nous nous trouvons. La nuit... C’est à se demander si l’on peut parler de nuit noire sur les planètes de M60-UCD1... Nous ne pourrons plus voir la nuit car c’est la galaxie qui a la plus grande luminosité absolue. Regardez cette étoile, je la vois, tu la vois, ce groupe d’étoiles extrêmement dense possède en son centre une puissante source de rayons X qui est un hypnotiseur. Il n’en fait que plus frisquet, bien sûr, mais on respire, mais on s’aère. Les voyages interstellaires seraient nettement plus faciles dans M60-UCD1 qu’ils ne le sont dans notre galaxie. Les hypothétiques voyages prendraient tout de même des siècles. On ne s’attendait pas à partir en vacances aussi vite, et peut-être aussi longtemps. À l’origine, M60-UCD1 était une galaxie banale, 50 à 200 fois plus massive qu’aujourd’hui mais a subi l’influence gravitationnelle d’une ou de plusieurs galaxies environnantes. C’est vrai qu’il manque la mer, mais le ciel n’est pas mal non plus comme image de l’infinitude. Ces effets de marée l’ont peu à peu dépouillée de l’essentiel de son matériel stellaire et il n’est plus restée d’elle que son noyau ultra-dense avec son trou noir central. Les étoiles sont 25 fois plus proches les unes des autres que le Soleil l’est de ses voisines. Et pourtant elle n’existe plus, s’il faut en croire les affaires de vitesse de la lumière car la lumière que nous recevons de M60 aujourd’hui a été en réalité émise peu de temps après la disparition des dinosaures sur Terre.

Barthélémy Jouet - Mek-Ouyes chez les passeurs de science.

D’après un article du blog Passeur de Sciences.