Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
La Nuit

Page précédente Page suivante

c’est cell’ qui s’fait la malle
lorsque le feu s’installe
chasseur de désespoir
de nuages ce soir
la nuit

c’est un planteur magique
de punais’s électriques
près d’la lune arrondie
comme un ongle verni
la nuit

c’est des courants d’air vif
c’est du frisquet furtif
des mouvements qui dansent
au milieu des vacances
la nuit

là-haut c’est pas la mer
et son infinitude
mais pour nos solitudes
le ciel est tout pareil
et là tu appareilles
la nuit, la nuit

ton étoile là-bas
elle est morte déjà
c’est comme un feu mourant
au sein du firmament
la nuit

Léo Jouet