Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Je suis le soir, le vent, le tonnerre...

Page précédente Page suivante
Je suis le soir, le vent, le tonnerre et la pluie
Ma princesse est tombée du haut des tours hurlantes
Mon seul tonnerre est mort et la pluie persistante
Fouette les frondaisons de ma mélancolie
 
Toi qui m’a consolé dans le gris de la nuit
Rends moi mon livre d’or écrit par Emily
La bande dessinée qui plaisait à mon cœur
Arrête cette pluie qui dans la nuit fait peur
 
Suis-je tonnerre ou vent, Charlotte, Jane ou Reine
Mon front est rouge encor de ces coups de bélier
Qui attaquent la pluie et que le vent assène
 
Et j’ai deux fois vaincu les hommes et les herbes
Modulant tour à tour sur des gongs oubliés
Les soupirs de l’enfant et la chanson du verbe

Gerharry de Mathews « Saintes et fées » (A. R. Z. 2011)