Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Fêlé en vert

Page précédente Page suivante

Entrer en pré d’herbe verte, c’est temps de légèreté ? Je regrette ! Je décèle des effets pervers ! Vers le terme, je ressens le stress. Je désespère. Je cède ? C’est l’enfer. J’étrenne, je me démène, j’excelle. Ce vers (est-ce de Prévert ? Je reste perplexe), cette sentence prend mes nerfs : « Le Centre décèle, l’essence, en tête, est fermée ». Le repère blême jeté, je m’en délecte ! En effet s’élève cette pensée : bêtes et gens me détectent, je révèle, j’erre vers le vert, en mec de cette terre ; secrètes mes fenêtres fermées.