Accueil L’oulipienne de l’année Mâchicoulis et Chocoprinces
Dan des deux donjons.

Page précédente Page suivante

Dan dirigeait deux donjons, donjon de Dombreuse, donjon du
Desdichado. Déléguait diversement Dominique, devenu dispos droitier.
Durablement duraient de douloureux drames.
Des démons déchaînés débarquaient, démolissant, démontant, défonçant, démantibulant... des diables ! détruisant, déferlant du dehors, dévastant délibérément du dedans des domaines.
Dan, Dominique défendaient, défendaient.
Dominèrent des décennies, déroutèrent définitivement des dizaines de déterminés dangereux, durant des duels, des déploiements de destriers, détournements devenant durablement des débâcles, des déconfitures, des dévastations.
Dernièrement Dan domina deux dragons déments, Dan, digne des dieux !
Dan, Dominique devinrent des dignitaires déifiés, dûment drapés de drapeaux, demeurés devant des dahlias déposés démesurément devant des douves, demeurés dignes devant des discours dithyrambiques déclamés dramatiquement, dignes devant des dévotions démentes.
Dan distinctement déclarait :
— Diversion, Dominique !
Dominique, discipliné, diligemment distribuait dattes, dragées,drupes... douceurs délectables ! délices !

Delphine Délois, Détenir durablement, Denoël (deux discours distincts).