Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Contemple-le mon âme

Page précédente Page suivante

Contemple-le mon âme, il vient de traverser
la rue, et soulagé de l’épreuve, respire.
Terribles jusqu’au bout, des angoisses la pire
à mi-chemin heurta ses affres de loser.

Il avait aboli hasard et coup de dés :
cela suffirait-il, selon foi du trouvère,
de compter sur le cœur pour darder de lumière
une sûre avancée à ses pas décidés ?

Ainsi franchirait-il ce passage que cloute
la langue seule encore emprès pavés du doute !
Au loin il a jeté, joyeux, son blanc bâton.

Épris d’humanité sans les fioritures,
il marcha protégé des fortuites voitures
comme aveugle non point, mais quelconque piéton.


Chimère des Aveugles de Baudelaire et du texte d’Eduardo Berti & Pablo Martín Sánchez.