Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’était un soir de vent de tonnerre et de pluie (sonnet)

Page précédente Page suivante
C’était un soir de vent de tonnerre et de pluie ;
Un temps à bouquiner les Hauts de Hurlevent,
En bédé cependant. C’est bien plus captivant !
(Écrit bien trop petit, le roman, ça l’ennuie).
 
Boum un coup de tonnerre ! Elle se fût enfuie
Si la pluie, les éclairs, l’orage, s’aggravant,
Ne l’eussent pas conduite à se mettre devant
La fenêtre, admirant le spectacle, ravie.
 
Elle voit s’infiltrer l’eau qui coule le long
Du cadre et que pousse un terrifiant aquilon
Contre la pluie luttant, cette pluie que refuse
 
Tout homme ou tout brin d’herbe ; on ne supporte pas
Non plus ces roulements qui surprennent, hélas...
Ni ce vent étouffant du soir la cornemuse.