Accueil Les oulipiens de l’année Retour de Babel
Brassens (Abel B.)

Page précédente Page suivante

Il sufit de passer le pont, c’est tout de suite quelque chose d’un peu émouvant : une limite imaginaire, matérialisée par quelque jupon [...] suffit pour changer l’aventure, et jusqu’au paysage même : ding ding dong, c’est le même air, c’est les mêmes pâques fleuries, mais le sonneur n’est plus tout à fait le même, le son des cloches change, les sabots ne ressemblent plus tout à fait à ce que nous appelions, un instant avant, sabot, les fleurettes n’ont plus la même forme [...].

Moralité : Courons après le son des cloches, laisse-moi tenir ton jupon, nous irons z’en enfer ensemble.

Chantal Brassensobillard