Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Bouquins du futur

Page précédente Page suivante

Tous nos bouquins ont profil d’omission, confondus sous l’obscur limon d’un opus issu du Nord, du Sud, ici ou loin sur l’horizon. Or ils sont, nos bouquins... ils sont surpris, ils sont disjoints : mots, noms, surnoms, propositions, discours profus... ils sont pris sous trop d’importuns quiproquos, trop d’incongrus discours. Donc, choisir son propos, sortir du trou, surtout unir son inscription — un soin infini, si lourd, long, fort, qu’il soit, n’y suffit. Ô soupir, ô frisson, dur complot ourdi d’un trillion d’oisifs trublions, nul coin du cosmos qui n’y soit soumis ! Toujours on court, on poursuit son folio inconnu du public.

Yvon Bonsir, Pourquoi nul produit sous mon nom, Bibliobus 2006.

Ici l’on n’y voit ou n’oit nul son sinon : i, o, u, y, in, oi, on, ou.