Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Lectures passées

Page précédente Page suivante

Les livres qui sont écrits, n’allez surtout pas croire, plagiaires, qu’ils deviennent pur minerai. Bien au contraire (que cela une fois de plus soit écrit) ils sont comme fixés dans la vie de chacun. Ils existent dans les esprits, par mots, par groupes de mots, par phrases entières dans certains cas. Mais il y a autour d’eux tant de prosaïques mouvements, ils sont pris dans une telle surabondance d’action volatile, que nul à vrai dire ne songerait seulement à les dissocier, à les sédimenter. Le monde en fait me paraît rempli de lecteurs, ce qui fait de vos pillages une simple cueillette, un grappillage insouciant de quelques uns de ces menus textes naturellement échappés des livres passés.

Palamède Bounabé, Comment tous ont lu tous les livres, Fragments anachroniques, Vendeuhr, 6002.