Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Boulets

Page précédente Page suivante

Les boulets que je n’ai pas ramassés, croyez-vous à mon dos courbé, lecteur, qu’ils soient encore de la tourbe irlandaise ? Bien au contraire (foi de charbonnier) ils sont suspendus dans mes poumons troués. Ils existent dans les chaudières, les poêles, par fines particules, poussières noires, par suie collée aux parois. Mais il y a dans la nature tant de lieux imprégnés vainement, ils sont pris dans une telle végétation disparue, que malgré mes efforts, je ne parviens pas à désherber, bêcher, trier. La terre me paraît remplie de déchets imputrescibles, inaltérables rendant définitivement non renouvelable son énergie encore vivante.
Perdent la boule les boulets !