Accueil L’oulipienne de l’année Mâchicoulis et Chocoprinces
3 Oscar / 3 Simon / 3 lignes

Page précédente Page suivante

- En un fait d’armes héroïque, Simon, sous-chef et camarade de jeu du capitaine Oscar, en simulant une blessure, a pu sans crier gare, se relever et foncer sur l’ennemi, complètement interdit.

- Jugeant un peu limité Simon, son camarade de jeu, Oscar l’a nommé directement sous-chef. Il est vrai qu’il n’avait plus le choix, étant donné que le poste de capitaine, il se l’était déjà attribué.

- Sous-fifre dans une armée médiévale, Simon fut blessé sans gravité. Il se releva et repartit de plus belle jouer les héros, massacrant l’ennemi à l’épée. Il a déclaré au moment du goûter qu’il s’était un peu enflammé.

- Dans un château-fort, un dragon mutant a été maîtrisé par le capitaine Oscar. La ruse dite « du mâchicoulis » a été applaudie, sous une pluie de chocoprinces vanille, par la foule reconnaissante en délire. On n’a dénombré aucune arrestation.

- « Chouette, des chocoprinces ! ». C’est ainsi que s’est exclamé Oscar, capitaine rendu à la vie civile au moment du goûter. Il semble bien qu’il ait complété in petto « pourvu qu’ils soient à la fraise ».

- Mal en prit à un dragon mutant de se hasarder à portée du superpouvoir du capitaine Oscar, qui défendait le château. À l’heure qu’il est, il erre dans l’espace-temps.