Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Q

Page précédente Page suivante
Q

Quel fidèle souci passe à du vent tonnerre ?
un tel abîme obscur d'où Catherine éclaire !

Quel fécond livre saint pèse d'une sourate ?
la gloire d'agrément d'un affront acrobate !

Quel cul rêvé ponant se désiste au fendoir ?
un derrière ennobli par un esthète en noir !

Quel enfant ne pourrit au devis des écoles ?
Un chenapan d'élève épris de ses torgnoles !

Quel doute infondé reste aprés un avis clé ?
le grès peu pressé guette un destin muselé !

Que ressent un soleil devant ce fou rapide ?
le sens enfin tussif d'un théiste insipide !

Qui fera du réel sonnet déviant les coupes ?
un homme têtu grand obsédé par les croupes !
Note de l’auteur -
Idée inspirée par la gématrie 5757 des 491 lettres du texte de Mathews, ce qui m’a rappelé une Quriosité du Quran (Coran) dont les deux sourates 42 et 50 préfixées Q (Qaf) contiennent chacune 57 Q, bien que 42 soit deux fois plus longue que 50.
Certains voient dans ces 114 initiales de Quran une allusion à ses 114 sourates, et/ou à son qualificatif "glorieux", "majid" = 57 selon la gématrie arabe (le premier verset de 50 est "Q. Par le Quran glorieux.").
Quoi qu’il en soit, les 491 lettres dont 8 Q m’ont donné l’idée de 14 vers isocèles de 35 lettres et 8 mots en 7 Questions/réponses, le Q en trop devenant titre (comme pour la sourate 50).
Les 7 vers Questions sont encore tous anagrammes.
Lien au Gématron.