Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Une jolie canne

Page précédente Page suivante

Jamais sur terre il n’y eut de bigleux
Plus aveugle que moi dans tous les âges
Mais faut dire que j’étais très scrupuleux
Avant de m’engager sur un passage

Refrain :
Un joli geste avec une canne
Une jolie canne pour gesticuler
Qui vous protège et qui vous dépanne
Et qui vous aide à mieux circuler

Le ciel m’est témoin, je ne sortais pas
De chez moi sans prendre une canne blanche
Je lui trouvais de si charmants appas
Que je l’emportais même le dimanche

(au refrain)

Puis un jour je l’ai jetée dans un champ
Mû par je ne sais quelle idée funeste
Quand j’ai voulu traverser en marchant
J’ai bien cru mourir, par la malepeste !

(au refrain)

Je m’en suis bien voulu mais à présent
Je trouve que l’expérience était bonne
De m’être mêlé à tous les passants
Au milieu des cris et des klaxons

(au refrain)

D’après Une jolie fleur, G. Brassens