Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Une canine de varappe

Page précédente Page suivante
Le marbre se montre uniforme. Lisse. Grandiose.
Aucune balafre ne le barre.
Aucune coupure ne le taille.
Aucune niche ne figure une orbite.
Le torse de carrare se gonfle de suffisance. Le passage se nomme « Carapace ».
 
Lorsque le concave manque, que toute pose de cordage, de lunule se passe de traviole, une riposte subsiste.
Incomparable. Finale.
Une parade que le pire attire. Utilise une canine de varappe. Juste une patte de bronze piquante, vive.
Une pointe pique marbre.
 
Pose le bidule contre une croûte saillante comme une trace imparfaite.
Fignole le montage.
Accroche une sorte de cordage de quatre marches.
Inspire.
Pose le fade contre ce havre rustique.
Une fine base supporte une prise de charge totale. Bascule.
Dare-dare ? Que dalle !!!
Ne pratique aucune volte-face brusque de sorte que le bidule ne quitte le gîte de marbre.
Le fixage te surplombe.
Que le marbre absorbe une patte de ce type te rassure.
Grimpe piane-piane.
Ce simulacre de socle, occulte le.
Une ambiance vibrante monte.