Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
Textes inexprimés

Page précédente Page suivante

Mes textes inexprimés, n’en extrapole pas, exigeant examinateur, qu’ils n’existent pas. Pour être exact, ils sont asphyxiés dans le vortex littéraire. Ils sont fixés dans les index, dans les lexiques, leur syntaxe se retrouve in extenso dans certains exemplaires. Mais elle est malaxée avec tant d’expressions exportées que l’exhumer pour en faire l’exégèse serait trop complexe même pour un œil expert. Je suis exclu de cette galaxie d’exploiteurs prolixes qui ont annexé mes maximes. Je m’exténue donc à explorer leurs textes pour en expurger l’excipient toxique et extirper ce qui est ma doxa et qu’ils ont, sans excuses, taxé.

Axel Xénabou, Prétextes pour s’exempter de textes, Oxford Press 2006.