Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Terine

Page précédente Page suivante

Terine

Quand je l’ai rencontrée au son d’une musique
J’ai tout de suite aimé la grandeur de ses yeux
Scrutant dans le brouillard la beauté de la mer.

Elle était si jolie – je parle de la mer –
Que je lui fredonnai la petite musique
Qui hante mon esprit en admirant ses yeux.

Son visage troublé illuminait ses yeux
En buvant l’apéro sur la digue de mer
Et depuis … je m’enivre de sa douce musique.

Textes produits par Jean Polache lors de l’atelier d’écriture du 5 mars 2016 à Dunkerque.