Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Acrostiche

Page précédente Page suivante

Bien des siècles depuis l’arrivée du fado
Il a choisi sa femme au bistrot du parterre
Son panaché en main, son volcan solitaire
Trembla plus haut encor qu’le verr’ de l’oncle Co.
Rien ne réveille plus la bière dans son pot
Où la femme buvait, le mac se désaltère
Tout en rêvant à elle, il est tombé par terre !

Acrostiche (et hybridation sur "Fleurs de feu" de JM de Heredia)