Accueil Les oulipiens de l’année Fondu au noir
Suicide à Düsseldorf

Page précédente Page suivante

(De notre correspondant à Düsseldorf)

Un événement dramatique a eu lieu hier soir, vers 18 heures, au carrefour de Huttenstrasse et de Berliner Allee. Un aveugle s’y est suicidé d’une manière très curieusement préméditée. Alors qu’il s’apprêtait à traverser la rue, il s’arracha brutalement à la jeune femme qui lui servait de guide, puis il lança en l’air sa canne blanche avant de s’engager sur le passage clouté. Le feu de traversée était encore au rouge, ce dont il se fichait évidemment. C’est par miracle qu’il ne se soit pas fait écraser par les nombreuses voitures qui passaient là à cette heure de pointe. Le désespéré s’était figé au milieu de la rue, les yeux au ciel, dans un concert de klaxons, comme s’il eût attendu une fatalité salvatrice. Celle-ci ne venant pas, il revint sur ses pas, à reculons, remonta sur le trottoir, puis il se précipita dans le flux des piétons dont la traversée était maintenant autorisée. Arrivé à nouveau au milieu de la chaussée, il sortit de sa poche un pistolet et cria : « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible aux yeux ! Ma traversée est terminée. » Puis il se tira une balle dans la tête. Les pompiers et les policiers, appelés, ne purent que constater le décès du malheureux.