Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Soir venteux

Page précédente Page suivante

Ce crépuscule est pluvieux, tonnant, venteux. Elle lit passionnément quelque roman sentimental. Belle édition illustrée, particulièrement prenante. Au brusque claquement des éclairs, la pluie récurrente se transforme violemment. Ces éclairs jettent leurs lueurs moins nettes, plus troubles. Abandonnées aux coups de fouet, frondaisons, futaies ne paraissent plus qu’une vague vapeur vespérale. Autour des fenêtres fermées, filets, gouttelettes : la pluie suinte. Certainement, elle est frappée par un vent vigoureux. Elle est excessivement forte - hommes ou plantes, pourtant, redoutent toute trombe. Bang ! bruit brutal, choc, clash, comme des enfants nous sursautons, terrorisés. Bientôt certains gongs inaudibles joueront leurs muettes notes occultées par ton vacarme, Zéphyr !

Arry Bathews, « Catherine la sainte »