Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
C’est un soir Stndrd & Poor’s

Page précédente Page suivante

C’est un soir de vent, de tonnerre et de pluie. Elle est plongée en pleine lecture des Collines de Hurlevent en séquence dessinée. Un brusque coup de tonnerre et cette pluie qui persiste se mue en pluie de tempête, illuminée d’énormes étincelles nettes ou diffuses, et un tonnerre qui, eût-on dit, fouette les tiges feuillues sous les tons gris du soir. De tout le pourtour de son fenestron s’infiltrent des minces fils de pluie poussée sous les coups de bélier que le vent porte contre l’excédent brusque d’une pluie que ne veut ni homme ni herbe, non plus que le tonnerre qui vous bouscule en tremblements comme un petit jeune, ou ce vent qui se permet presque d’étouffer le gong du soir.

Hurry Mothews, « Ceinte Vipérine » (P.O.L. 2000)

Lipogramme en A écrit au moment où Standard & Poor’s menace les pays européens de perdre leur note AAA.