Accueil Les oulipiens de l’année La nuit
Sélénet c’est la nuit

Page précédente Page suivante

Chantons basse-contre
l’hypnotique vœu
que plus rien ne compte
excepté le feu

Au feu qu’on allume
quand le soir s’enfuit
s’abolit la brume
s’efface la nuit

_

Ne cherchez la nue
soustraite pour nous
voûte toute nue
sans frac ni burnous

La lune élégante
façon milady
soigneuse dégante
un ongle arrondi

_

Frisquette on respire
la tranquillité
songea Shakespeare
une nuit d’été

Quoi l’infinitude
faute d’océans
le zénith prélude
aux gouffres béants

_

Chantons haute-contre
l’hypnotique vœu
que plus rien ne compte
excepté le feu

L’étoile en vacances
n’adresse dit-on
qu’omises fréquences
qu’antique photon