Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Se blottir

Page précédente Page suivante

je regarde la maison de retraite elle est lumineuse claire
comme une brume londonienne et sa glauque clarté
nous crève les pupilles nous fissure l’âme et on rampe
là dans nos chaises roulantes et dans nos âmes
pendant que la journée se lasse nos lèvres sèches lampent
la musique de nos boissons de nos cantines jolies
comme d’amères possibilités là devant nous
l’autre est partie sans laisser d’adresse
et l’infirmière nous fixe nous dit alors vous
ce sera quoi ? ce sera pour l’heure juste boire
la lie de nos années nos épaules nos rides
tant d’amères choses possibles là où on nage

Jeanne Mourt, La limace endormie (2012).

— 

Tous les substantifs au féminin.