Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
Scènes de Bergen-Belsen

Page précédente Page suivante

Dès l’entrée des ténèbres, je reprends ce genre de test. Je le regrette : mes détrempes se perdent en des temps très brefs. En termes de rems, elles se présentent entre les éléments 100 et 107. L’ensemble se perd prestement, telles des lettres de grêle jetées vers les fenêtres, et des perles célestes se mettent en berne telles des chèvres cendrés de Vernet.

C’est de règle, ces espèces de spectres me désespèrent, je m’énerve et je cesse de me les mettre en tête. De temps en temps je persévère, je tente de les remettre ensemble, je me sers de restes de détrempes en dégénérescence et je les régénère lestement en de belles scènes, et en même temps, je le pressens, elles se perdent derechef en des temps très brefs.

Ferenc Le Celléen, Scènes de Bergen-Belsen - Le Cercle de Vente, 737 & 737 & 137 & 137 & 137 & 107 & 7.