Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
L’Esthète en Enfer

Page précédente Page suivante

Je préfère m’exercer vers vêprée. Mes Vermeer de Delft, Bechtle, Velde, Bell, Deverell, Stevens, Ernest, Stenberg, Ernst, Spencer, Estes, Sheeler, Gervex, Schmeltz, Gertsch, Schlemmer, Klee, Scheffer, Keeffe, Pevsner, Kensett, Peter, Lebedev, Pelez, Lefebvre, Nedelchev, Léger, Meller, Lemmen, Mc Entee, etc. ne restent en scène perpète...

L’émergence de ces esthètes est en effet très, très brève. En termes de becq’erels, l’événement s’égrène speed, tel le Th en 7’ (cf. les éléments de Mendeleev). L’ensemble se déverse prestement : percevez le verre de fenêtre détrempé ; de réelles perles de recherche se démettent en crèmes de Bresse.

Règle pérenne : excédé, je me relève de ces genèses et pertes express ; je déleste mes pensées. Certes, de temps en temps je persévère, je tente de les reprendre, ces spectres référencés déchets & défets, et j’en entreprends de récents… d’emblée éphémères !

French De Bresse & Gex – L’Esthète en Enfer, éd. Réserve.