Accueil L’oulipien de l’année Il se penche il voudrait attraper sa valise
Sa liasse saisie

Page précédente Page suivante

Sa liasse saisie, assis, sasse, sali.
Si ville vise, vil s’éveille lessivé :
Vive vise sa vie. Aïe ! sa sève va.

À la vase se lasse. A, sale, lé levé.
Vieille, à l’aval lilial, la villa l’aviva.
L’as, sailli à lilas, à lis va avili.


De nature divine, à la fois partout présente et toujours absente, la Valise est ici...
- un beau présent (seules lettres présentes dans le poème = V, A, L, I, S et E )
- et une belle absente : le V est la seule des 6 lettres absente du premier vers, le A du second vers, le L du troisième, etc.
Noël Bernard précise : « Au dernier vers, ne pouvant investir ni en écu ni en or, c’est dans l’as des Romains que j’ai posé ma mise. »