Accueil L’oulipien de l’année Chanson des rues
Rue Émile Zola

Page précédente

Prenez une rue, en Germinal et giboulées, pavée au hasard,
Fleurs des Corons
Yeux pâles, frêle aux blonds pétales,
De cheveux fins et clairsemés, qui chantonne.

Sourires d’immensités
Nez rimants de suies de houilles et minerais de fer.
Cheminées d’usines, chevalets de mines,
Rails, grues et péniches.

Horreur de l’exploitation des gens et enfants
Par avarice, cupidité.
Irrespect des noblesses d’Âmes & Vies :
Propres à tout humain.

Émile Émile Émile Zola : où es tu ?