Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Restons simple

Page précédente Page suivante

C’est le soir. Le vent souffle. Le tonnerre gronde. La pluie tombe. Elle lit une bande dessinée. Elle lit les Hauts de Hurlevent. Le tonnerre retentit brusquement. La pluie était persistante. La pluie devient orageuse. Certains éclairs sont nets. Certains éclairs sont diffus. Le tonnerre fouette les frondaisons. Il fait gris. La pluie forme des fils. Le vent assène des coups de bélier. Le vent pousse les fils. La fenêtre a un cadre. Les fils s’infiltrent par le cadre. La pluie devient abondante. Le vent s’oppose à la pluie. L’homme ne veut pas la pluie. L’herbe ne veut pas la pluie. L’homme ne veut pas le tonnerre. L’herbe ne veut pas le tonnerre. Le tonnerre fait sauter. Un enfant saute. L’homme ne veut pas le vent. L’herbe ne veut pas le vent. Le soir a un gong. Le vent étouffe le gong.

Harry Mathews. Sainte Simplicie. POL 2000.