Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Qui pousse à dire censé l’ardent ?

Page précédente

Qui pousse à dire censé l’ardent ?
le fou vent.

Qui fausse ce spot devenu laid ?
le tonnerre.

Que défend-on, un rêve assorti ?
c’est la pluie.

Si le trouvère endort, dépend, t’ennuie,
Préviens dolent une tendre étourdie :
Prouver rondels d’une entente tiédie,
Un soir de vent, de tonnerre et de pluie.


Les questions et réponses ci-dessus sont anagrammes des 35 lettres des questions là antérieurement posées. De même, les 4 vers du quatrain sont anagrammes entre eux.