Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Orage

Page précédente Page suivante
L’orage
Emplit le soir,
Fait rage.
Le ciel tout noir
Fait vivre
En ses remous
Le livre
Sur ses genoux.
La terre
Qui va tanguant
Fait taire
Sous l’ouragan
Les frêles
Voix du jardin ;
Sur elles
Avec dédain
La pluie
Bat la couleur
Enfuie
De chaque fleur.
Un philtre
En ruisselets
S’infiltre
Sous les volets.
Un brusque
Coup de bélier
Débusque
Et fait plier,
En forte
Inclinaison,
La porte
De la maison,
Tonnerre
Au fracas long
De verre
Couvrant le gong.