Accueil Les oulipiens de l’année La Peinture à Dora
L’Art à Dora

Page précédente Page suivante

C’est le soir que je fais avec joie ce type de test. Pas de bol, il est rare qu’une de mes vues dure plus qu’un clin d’œil. Pour le dire en deux mots, leur demi-vie va du Th-A (0,14 s) au Ra-C (3 min). Tout s’en va très vite, tel un jet d’eau sur un mur, et le plus beau des opus peut être in fine plus mou qu’un brie trop fait. Tôt ou tard je suis las, je n’ai plus de goût pour cet art bien flou et ma tête part dans la lune. Mais il y a des fois où je me sens fort, où il faut à tout prix que, d’un tas de bric-à-brac à demi mort, je tire vite une vue qui, c’est vrai, ne dure pas non plus.

F. de Lion, L’Art à Dora - Le shop, 1999.