Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Monk au bistrot

Page précédente Page suivante

Ton visage est clair,
Fissuré, l’esprit,
Brouillard entre nous.
Il faut aller boire.
Viens-tu au bistrot ?
Je veux des boissons.

J’aime ces boissons
Qui me rendent clair
Le sens du bistrot,
Et dans mon esprit
Le tien viendra boire :
Toi et moi c’est nous.

Musique chez nous
Égale boissons.
J’ai du mal à boire,
Le smog est trop clair.
J’aime ton esprit.
J’aime ce bistrot.

Ce jour au bistrot,
Lumineux pour nous,
Rappelle l’esprit
Qui nage aux boissons,
Et ton regard clair
M’empêche de boire.

Nous reviendrons boire
Dans ce beau bistrot.
Le possible est clair
Et résonne en nous,
Clarté des boissons,
Musique en esprit.

Aime mon esprit,
Laisse-moi te boire.
Au diable boissons !
Quittons ce bistrot
Et rentrons chez nous,
J’y verrai plus clair

Je sens un éclair,
Et soudain l’esprit
Des vieilles nounous
Rappelle un pourboire.
J’achète un bistrot ?
J’y vends des boissons.

Cette sextine a été rallongée d’un sizain.