Accueil Les oulipiens de l’année C’est un soir de vent
Matin fut-ce un noroit...

Page précédente Page suivante
Matin fut-ce un noroit la grele la tempete
Bien que l’ane eut aimé que Carla le mirat
De la fenetre il bele un vrai rale de bete
Frele elle disparait sous un chale de fete
Sans qu’on put a l’accent dire si il l’ota