Accueil L’oulipienne de l’année Vers à soie
Les chats à soie

Page précédente Page suivante

Les amoureux fervents murmurent dans le mûrier,
ils ne mangent pas ces mûres dans leur mûre saison.
Les chats puissants et doux qui ne font pas d’alcool,
qui comme eux sont frileux, patients et douillets,

mastiquent les feuilles avec de la volupté.
Ils cherchent le silence autour de leurs épaules,
ils tissent un cocon pour les coursiers funèbres
à fil de bave, puis inclinent leur fierté.

En le dévidant on tire les nobles attitudes
dont on fait pour une belle, au fond, des solitudes
belles également, dans un rêve sans fin.

Quand la dame meurt, pleine d’étincelles magiques,
avec elle on plante, ainsi qu’un sable fin,
un mûrier ou, sans fin, leurs prunelles mystiques.

Chaque Roubaudelaire, les Fleurs de tout le monde (avec un petit coup de pouce de Nicolas Graner)