Accueil L’oulipien de l’année Les crobards muets de Lécroart
Léacrostiche d’hémistienne

Page précédente Page suivante


Chaque chose, une à une, en douceur, prit sa place
Indiquée par le sage après de fous calculs :
Et le doigt et la lune épousaient leurs acculs
Aux cris du premier jour dans le naissant espace.


Enfin, se confondant, le savant et le page
S’accusaient tour à tour de n’être qu’un madur,
- Un idiot regardant, privé d’un esprit pur -
Chaque chose, une à une, indiquée par le sage.


Et le doigt et la lune, aux cris du premier jour,
enfin, se confondant, s’accusaient tour à tour.

Un idiot regardant chaque chose, une à une,
et le doigt et la lune, enfin, se confondant.

Un idiot regardant et le doigt et la lune.


Un idiot regardant un idiot regardant.