Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Le papier à fantasmer du clou

Page précédente Page suivante
Le papier est insuffisamment lisse et parfois éclate : la minuscule fissure ne le détruira pas (un moindre mal) !
Pour espérer dessiner, votre œil explore la délicate arête de l’aine ; il observe le sillon… et … quelle voie !
On appelle Brooke Shield (un bouclier dont les rondeurs font merveille)… et disparaît toute espérance de symbiose d’union.
Et votre progression devient impossible, du reste : pas moyen !
L’ultime assaut réserve de grands échecs.
Vous arrachez un papier à fantasmer du clou, ce clou, un petit crochet de métal rouillé, et jetez un œil à droite : vous vérifiez.
Posez là l’œil qui surveillera d‘ici tout mouvement millimétré suspect ; il restera posé sur l’ouverture inférieure.
Au crochet, vous suspendez votre petite culotte de promotion, de inter marchés.
Vous respirez.
Vous posez chaque pied contre la plateforme inférieure et vous asseyez lentement.
Maintenant, le fondement de votre corps épouse cette large margelle.
Procédez lentement, chaque geste incontrôlé peut vous déloger.
Tout crochet laisse sa fine encoche et votre papier se froisse à l’aplomb du crochet.
Au fur et à mesure le regard enfonce une pointe dans la photo et y trouve Brooke, encore !
Procédez lentement !
Il vous faut évitez maintenant tout geste de panique !
Sûr ! vous vous viderez entièrement…
L’air pue.
 
El Cabanon