Accueil L’oulipienne de l’année Il se penche il voudrait attraper sa valise
Le flow de la valoche

Page précédente Page suivante

Baiss’ ton cul baiss’ ton cul pour pécho ta valoche
Ou bien l’guédro là-bas y va te la rot’ca
En vrai t’as trop kéblo y l’a déjà péoch
C’est la zermi c’refré t’a laissé qu’des yofa

C’est la zermi d’la thune et mal ouéj mon tepo,
Ce crevard veut carna les bildé d’la téci
Et c’bâtard de la mort est d’jà dans sa vago
Que les farca le bouff’ et que ça l’fait grav’ péfli

Y a d’la dreum dans l’tiéquar, laiss’ béton ton zonblou
Le chanmé peut arguer qu’il est pas un voyou
Mais vaut bien mieux rircou sinon direct stepo

Des fois j’aim’rais trop êt’ juste un kiltran blédard
J’mettrais comme un keupon mon plus lass’deg bénard
Les lardo la zeillo ça vaut pas un peclo


Paroles M.-H. Vernay / Musique M. Granger

Version musicale :

Ci-dessous traduction en français semi-soutenu...


Penche-toi, penche-toi pour attraper ta valise
Ou bien ce drogué, là-bas, va te la voler
Tu as trop attendu, il l’a déjà prise
C’est la misère, ce type ne t’a laissé que des haricots secs

C’est misère d’argent et c’est mal joué, mon ami
Ce vicieux veut arnaquer les débiles de la cité
Et ce fils illégitime de la mort est déjà dans sa voiture
Que les cafards le dévorent, que ça l’effraie beaucoup

Il y a de la merde dans le quartier, laisse tomber ton blouson
Le méchant peut arguer qu’il n’est pas un voyou
Mais il vaut mieux courir, sinon tu iras directement au poste

Parfois j’aimerais beaucoup vivre tranquille au village
Je mettrais, tel un punk, mon plus sale pantalon
Les dollars, l’argent, ça ne vaut pas une cigarette