Accueil Les oulipiens de l’année Crochet à goutte d’eau
Le Crochet et le Granit

Page précédente Page suivante
Le granit, n’étant strié
Ni sculpté
Te trouva fort dépourvu
Et bombait son torse nu :
Pas un seul moyen, crénom,
D’assurage ni progression.
Tu allas chercher l’ultime
Réserve des cas sublimes,
Voulant d’un croc acéré
Hameçonner le rocher
Jusqu’à la prochaine faille.
« Coiffes-en l’écaille qui saille,
Te dis-je, puis ajoute l’échelle
Faite d’un bout de ficelle. »
Cela fait, tu respiras :
C’est là preuve de ta foi.
Supportera-t-il mon poids ?
Dis-tu, l’en chargeant déjà.
-- Lentement, très lentement
Je m’élève, en toute confiance.
-- Tu t’élèves ? Eh, bonne chance.
L’air vibre ! Grimpe, faignant.