Accueil Les oulipiens de l’année Livres futurs
L’opus taPI

Page précédente Page suivante

Moi, l’amer, l’imité besogneux
Qui m’aide à finir ? Illusoire !
Dur, l’aveu a ébahi... paresseux ?

Sue, ô prof à morne écritoire.

Dis l’étau, l’enfer manuscrit.
Fil à lier, l’enjeu invisible
Ici a aigri l’aride incompris
Car l’idée a fondu, illisible.

Bon à dire à déchu romancier ?

Mot a volé l’orgie plagiaire.
Qui l’aida à crime perpétrer ?
Sac a mené l’encre faussaire !
Fou, l’œil y verra annihiler,
Usé, l’opus à futur éparpillé.