Accueil Les oulipiens de l’année Je regarde le bistrot
Je regarde le dépanneur

Page précédente Page suivante

Je regarde le dépanneur

je regarde le dépanneur il est lumineux clair
comme une drache flamande et sa chafouine clarté
nous crève les yeux nous fissure l’esprit et on rampe
là vigousses dans nos yeux et nos esprits
pendant que le jour se casse nos lèvres sèches lampent
la musique de nos ristrettes de tes yeux jolis
comme poudrerie de possibilités là devant nous
le champagné est parti sans payer sa note
et le fada nous fixe nous dit alors vous
ce sera quoi ? ce sera pour l’instant une lumerotte
bleue comme tes yeux ton regard ton visage
dans le tap-tap de choses possibles où on voyage

Daniel DAVID, Dunkerque

logorallye des Dix mots de la francophonie